Et les serpents dans tout ca ?

Osteo serpentique



On oublie trop souvent l’importance capitale de la pratique ostéopathique chez le serpent. Il faut dire qu’avec sa manie de se mordre la queue, il n’est pas rare que les serpents aient besoin d’un “ostéopathe” (si si je vous assure) pour se déméler.

Vous n’y croyez pas ? C’est un tort. On fait des thèses sur l’ostéopathie serpentique.

Jugez plutôt, à travers la lecture (hilarante !) de cet article (cliquez ici pour le lire !) qui nous explique doctement que “Contrairement aux autres reptiles, comme les chéloniens ou les iguanidés, le ressenti du MRP des serpents permet une véritable tranquillisation quasi hypnotique qui relaxe totalement l’animal et laisse toute latitude au thérapeute pour réaliser ses manipulations.”

Encore heureux ! Il finirait par se mordre la queue !

Aie confiaaaaanccccccceeee…. Croooaaa en moooaa !

3 commentaires

  1. Patricia Wyssenbach - 29 décembre 2013 13 h 59 min

    Ben quoi? ces animaux n’ont pas droit notre sollicitude? Linda Tellington Jones utilise depuis bien des annes ses techniques galement sur les serpents et une de ses man?uvres a mme t nommes justement en souvenir d’un python qu’elle a trait…

    Répondre
  2. Les Délires de l'Ostéopathie Animale - 29 décembre 2013 20 h 22 min

    Ben sauf si vous indiquez comment faire de l’ostopathie sur des invertbrs… Ou animaux “souples” comme le serpent ^^ On parle d?ostopathie, pas de soins mdicaux alternatifs 🙂

    Répondre
  3. Pingback: L'ostéopathie animale : faire le tri entre professionnels et charlatans

Laissez une réponse !